De battre mon coeur s’est arreté

Depuis que je suis enfant j’ai toujours rêvé d’avoir une famille avec deux enfants.. Quand j’ai rencontré mon mari, cette envie était toujours la bien présente. Il avait été largement briefé à ce sujet : jamais ma vie et mon coeur de femme ne sauraient être complets si je n’arrivais pas à les avoir pour X raisons.

Nous nous sommes mariée, j’étais enceinte de 8 mois. Avant Mon Figolu, j’avais déja été enceinte mais rien n’avait pu s’accrocher comme mon fils l’avait fait.

Et puis la vie ne nous a pas épargné .. j’ai perdu mon emploi, je n’arrive pas à retrouver quelque chose. Et puis 4 ans d’espoir après la naissance de mon petit je rêvais encore à cette famille de 4 qui m’était si chère, si importante si vitale.

J’ai réfléchi à d’autres options. Financièrement il va de soi que rien n’est simple, faut pas se voiler. J’ai bien des emplois de ci de la, mais nos revenus restent shorts.. très short et avec la crise de l’emploi cela ne s’arrangera pas dans l’immediat.

L’option congé parental m’a semblé naturelle, au final pendant 3 ans, il était financièrement viable d’avoir un autre bébé, avoir un emploi payé au smic (faut pas rever +) n’était pas aussi intéressant, car une fois la nounou payée et les impôts wahoo… Alors que la plus de nounou, plus d’impôts, de la disponibilité …

J’ai donc parlé de cette option, de ce désir qui me brûle au plus profond de mes tripes..

Mais le couperet est tombé.. c’est non, ferme, définitif, sans appel…pas d’argent pas d’enfants..

Je ne connaîtrais plus la joie d’annoncer une grossesse à mon mari, je ne connaîtrai plus le bonheur de porter la vie, de la donner , je ne connaîtrai plus la sensation des petits mouvements de ce petit être en devenir au creux de moi.. je ne connaîtrai plus l’odeur des cheveux de bébé, sa fragilité dont je serai entièrement responsable, les premiers rires, sourires, regard, câlins… je ne connaîtrai plus les premiers pas, les premiers mots… plus jamais. je resterai à jamais une coquille vide, je ne serai jamais complête, je ne serai plus jamais la même.

Plus jamais au nom de l’argent et uniquement de l’argent…

Hier soir je me suis brisée… Hier soir de battre mon coeur s’est arrêté.

 

 

 

un petit message?

Et si tu me laissais un petit commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.