Instituteurs : feignants ! fumistes !

Ah l’éternelle  définition de l’Instituteur feignant

Pendant une discussion avec une amie sur Facebook au sujet de soucis avec son fils à l’école, alors même qu’une directrice d’école primaire et moi même pauvre EVS en fin de course lui donnions les conseils et explications nécessaires à la résolution de son soucis… La phrase est tombée… Comme ça la sans prévenir (pour une fois jl’ai pas vue venir tu penses ), par un autre de ses contacts…

 La seule chose qu il se préoccupe, dans les ecole, , c est le nombre de jour de vacances et de greve…..des gosses y s en foute

 

Indéniablement quand on parle école cette idée revient : A L’éducation Nationale c’est rien que des branleurs de mouches qui attendent les prochaines vacances. (En même temps quand je vois de la part d’un adulte une orthographe et une grammaire aussi déplorable , jme dis que les enseignants ne sont pas les seuls à bouder l’école.. ).

Petite fille d’enseignant, dans le circuit scolaire depuis 3 ans  en collaboration avec ces fameux feignants d’enseignants, je n’ai de cesse d’entendre ce genre de remarques..

Il est de notoriété publique, que les enseignants se soient pété un minimum de 5 ans d’études, aient galéré en concours, attendu avec angoisse leur affectation après surement quelques années a faire le bouche trou dans tout le département (et spécialement dans les écoles les plus dures du secteur), aient choisi ce métier pour les vacances toutes les 7 semaines (théoriques) , leur mercredi et les 2 mois d’été payés à rien foutre.

Jusque la , ce genre de jugement me glisse au dessus telle une cargaison de savonnettes sur une paire de fesses de bébé fraîchement sorti du bain, mais ce jour la.. Alors que nous étions en train d aider une maman en galère.. PAF dans la gueule on s’en fou des gosses c’est pas notre intérêt.

Je n ‘ai pas craqué, ni l’autre personne qui aidait mon amie… pas de polémique inutile (et de toute façon vaine face aux étroits d’esprit ), mais j’ai ressenti cette attaque comme une forte injustice…

S’il est vrai que les périodes de vacances reviennent plus vite que dans les autres métiers, que les horaires de travail sont pratiques, il est totalement erroné de penser que le métier d’instit c’est une dolce vita, que c’est le monde merveilleux de Nyan cat au pays des licornes et que les enseignants (ces salauds) jettent le cartable en dansant le twerk de joie  dès que les congés arrivent et que ces 15 prochains jours se passeront loin de ces sales morveux qui ne font rien que nous embêter le reste de l’année… (bon ok ils le font quand même un peu )

En réalité, pendant que ton (mon) marmot se la coule douce au centre aéré, ou devant sa console (pour jouer à GTA 5 surement (je ne suis pas à un cliché près) .. ) son enseignant lui .. bah il travaille .. SI.. si jte promet.

Qui déchiffre (poke  Game of Momes) corrige les dernières évaluations? qui prépare les bulletins (et crois moi c’est long et pas si simple) qui prépare les projets pédagogiques de l’année, qui prépare ses cours pour le mois à venir (et les programmes changeant régulièrement  il serait faux de penser que c est le même qu’il applique chaque année).. A quel moment d’après toi ce travail est il fait?? pendant les heures de classe? Non. Pendant la pause méridienne?  non.. C’est le soir (parfois très tard si j en juge par les mails que je reçois sur la boite la direction à 23 h parfois plus tard ) , et pendant les vacances.. des enfants.

Et quoi?? Alors que toi t’es le premier à venir pleurer sur Facebook parce que ton enfant t’as rendu chèvre devant le rayon confiseries, dis toi que l’enseignant lui il en a une moyenne de 25 dans le même état toute la journée.

L’enseignant, quand il arrive à faire une journée normale de classe, il passe déjà la moitié de son temps à régler  les bagarres, les insolences, les agitations, les pleurs, les malades…. La journée est sous tension permanente.. et parfois elle se prolonge à la sortie des classes.. Parents excités (ou pas ) , rdv  avec les familles, réunions, stages, formations…

Toi , quand tu rentres du travail tu peux le laisser sur le pallier dans la majeure partie des cas.. Lui non .

Et en prime quand il ose se poser un peu, et bien il doit encore supporter ce genre de remarques.

1519934_698485183547675_1457533377_o

Alors je m’interroge… puisque leur métier est si merveilleux, pourquoi tu ne l’as pas fait toi?? Pourquoi tu n as pas essayé de faire ton master, puis les concours pour te la couler douce au frais de la princesse?? Je ne comprend pas..

Il va de soi, que chez les enseignants AUSSI il y a des gens qui glandent et qui s’en fichent… Comme partout quoi.

Aujourd’hui l’école est devenu un beau champs de bataille… et quand je vois ce que peuvent dire certains parents sur ce métier… Je comprend parfaitement pourquoi aujourd’hui être enseignant est plus proche de l animateur de centre aéré ou de policier, que de celui d’éducateur…. Il suffit simplement d’observer les parents.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 comments

  1. Andréa says:

    Prof est un sacré métier, et tu as raison: des glands, oui il y en a. Mais pas plus qu’ailleurs !
    Je bosse dans des bureaux, et de gens qui brassent de l’air, il y en a un sacré paquet !

  2. Alex says:

    Je suppose que ces mêmes parents qui décrivent ainsi les enseignants, sont les mêmes qui sont pas foutus de tenir leurs gamins ; De lire une interdiction sur l’âge, de leur refuser une tablette pour l’anniversaire de leur 4 ans, de leur refuser un portable à leur 6 ans ou même de tenir leur langage en plus haute estime face à leurs enfant.
    Ces mêmes parents qui pensent que les profs sont là pour éduquer les gosses plutôt que des les instruires.

    Je ne suis pas prof. Je suis conducteur de bus public.
    J’ai pas fait Bac+5, mais faut pas faire Bac+5 pour se rendre compte que la majorité des français fais juste pitié et passe son temps à se reposer sur les autres ; n’est même pas foutu d’être juste propre ou d’habiller proprement les gosses, ni leur apprendre à se laver, à se tenir correctement.
    De toute manière, quand sur les 500 personnes que je prend par jour, 50 me répondent bonjours, je me dis que je fais bien de ne pas écouter ces bons à rien, la plupart chomeur qui critique ton travail.

    Moi j’ai droit au « tu passes ta journée assis à conduire, c’est pas fatiguant ».
    Ouai enfin bon, quand tu fais 2H40 de trajet sans arrêts, à gérer la caisse, les imbéciles, les malpolis, pour passer 8 minute de pause pour ; te degourdir les jambes, renseigner les gens (pas une vrai pause quoi), aller aux toilettes, fumer si tu es fumeur, te détendre deux seconde, et repartir pour un bon 2H…..
    Avoir 1 jour de repos, pas de week-ends,ect…

    En fait c’est simple, en général, les gens aiment se faire une idée qu’ils savent fausses sur les autres, pour se rassurer de leur propre position bien souvent pathétique.

    En tous cas tu as raison de t’exprimer, il le faut, c’est important.
    Sans ça, nous y serions encore plus profondément.

  3. MissBrownie says:

    Ma mère est institutrice à la retraite. Pour rien au monde j’aurai voulu faire son métier … La voir travailler tous les soirs jusque 23h30 pour préparer son travail de classe du lendemain ne m’a jamais donné envie, même si pendant les vacances, elle était toujours là pour nous garder.
    C’est un travail épuisant et peu s’en rende vraiment compte.
    Les parents qui ne connaissent pas l’envers du décor ne font que se plaindre et voudrait que l’enseignant n’ait d’yeux que pour leurs enfants. Parfois ils attendent même que l’école éduquent leurs enfants à leur place …
    Bref, je pourrai écrire un roman sur ce que je pense

  4. Crevette d'ODouce says:

    Un métier que j’affectionne particulièrement :-) ♥ qu’en secret je rêve peut être d’exercer mais peur de ne pas avoir les épaules assez solides pour. On y trouvera comme de partout des personnes moins compétentes que d’autres. Mais il restera pour moi un de plus beau métier du monde ! Oui ceci est une déclaration !

  5. Pinpin Des Bois says:

    La maitresse de ma fille, elle est branleuse en chef ! Elle vient même à l’école quand il y a pas école. Si, si, je l’ai croisé un mercredi (pas école chez nous le mercredi) à 18h, sortir de la classe et la fermer pendant que je rhabillais ma fille au porte-manteau. Le centre de loisirs se fait dans l’école le mercredi. Pour une branleuse, elle travaille beaucoup…
    Tant que les parents continuerons à dénigrer le corps enseignant, il ne pourra rien en sortir de bon. Et moi j’aime ma maitresse :)
    (et oui, j’ai passé le CRPE il y a 4 ans mais je l’ai pas eu)

  6. Flying-mama says:

    A la base c’est ce que j’ai voulu faire. Puis je me suis découragée devant l’empleur de la tâche, et le stress que cela apportait, après plusieurs stages de pré-professionnalisation… Plusieurs de mes copines sont instits depuis des années, entre celles qui sont toujours bouche-trous, celles qui bossent tous les soirs jusqu’à 1H, et celles qui se font menacer par des parents, je me dis que j’ai fait le bon choix, un métier passionnant mais ingrat… Je plains sincèrement les enfants de cette personne si obtue et aveugle…

  7. Emilie Clairétoile says:

    Une de mes meilleures amies est instit, en début de carrière (enfin, début depuis 4-5 ans quand même) et elle est encore au niveau des affectations aux 4 coins du département… même pas le département où elle aurait voulu être mais celui où elle avait le plus de chances d’avoir un poste tout comme son ami, prof d’histoire-géo (jeune prof aussi…)… Ils otn donc dû s’éloigner de leurs familles, de leurs amis… Ils bossent tout le temps : préparation, corrections, réunions, etc etc… Et franchement leurs vacances sont méritées ! (et non ils n’ont pas tant de semaines de VRAIES vacances que ça !).
    Merci pour ce billet parce que moi aussi j’en ai marre d’entendre toujours le même refrain.
    Des boulets y’en a partout !! Arrêtons de généraliser :)

Et si tu me laissais un petit commentaire?