Escapade parisienne…

Coucou tout le monde!

Là, je vais vous raconter ma vie à Paris!

bulle

Depuis plusieurs années, nous n’avions pas mis les pieds à Paris, et là, le week-end dernier, nous avons eu la possibilité d’y retourner… Je vous avais déjà raconté à quel point Trocmaison est super pratique pour éviter des frais de location…Grâce à notre inscription au site, nous avons pu loger gratuitement dans le 5e arrondissement, un petit cocon avec poutres et parquet… Mais aujourd’hui, je vais plutôt vous faire part de mes découvertes et coups de coeur dans la capitale!

Petit compte-rendu d’un séjour en amoureux à la sauce journal intime!

VENDREDI:

La journée était entamée à sa moitié quand nous sommes arrivés sur place, avec le voyage en train. Il faut le dire, la SNCF a été au top à l’aller. Train à l’heure, efficacité, propreté, amabilité. Il nous restait l’après-midi pour embrasser Paris!

procope

Ce jour-là, nous sommes allés au resto “Le Procope”. Je trouve leur site internet un peu vieillot, mais pour moi, c’est un lieu qui vaut le détour. En plein coeur de Saint-Germain- Les-Prés, dans le 6e arrondissement donc, le restaurant a été fondé en 1686. Ambiance feutrée et cosy, petits plats mijotés et authentiques. La déco est originale puisque vous vous trouvez au milieu de livres anciens, de  miroirs, et la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen fait tapisserie. Voltaire, Napoléon, Belmondo, Claude Sarraute, et bien d’autres, nombreuses sont les personnalités qui viennent/sont venus y manger.

tetedeveauravigote

Tête de veau ravigote pour mon mec… (Mais pas moi! loooool moi, c’était un carrelet!)

– 20.90e le midi entrée+plat ou plat+dessert

 

Tant bien que mal, après nos verres de rouge, arrêt chez Gudule, un petit magasin vend l’argent au poids. Monde de bijoux ethniques, bracelets, collier, tout ce qui fait le bonheur des Bohos! Voici leur site internet: http://www.gudule.com/

Bien sûr, craquage pour ma 2e bague avec turquoise… Gnac gnac gnac…

bague

 

Puis, nous avons atterri au Louvre. En passant devant, j’ai vu qu’il y avait une expo temporaire notamment sur Hubert Robert. Je l’avais étudié en Licence et j’avais adoré décortiquer les tableaux à la lumière des descriptions de Diderot. Donc zou! J’ai tiré mi hombre par la manche!louvre

Bon, je vous avoue, en vrai, nous avons été quelque peu hermétiques. Le mec ( XVIIIe siècle) , enfin le peintre :) s’est spécialisé dans l’art des ruines… Il n’a peint quasiment que ça…Donc, le style est d’après mes termes, “assez ronflonflon”. Lors de l’exposition, on nous cite Diderot, qui, à l’époque, devait décrire les toiles des peintres académiciens, exposés au Louvre lors des Salons. Et là, j’ai été assez surprise, pour pas dire révoltée!

nimes

(Oui, il a peint Nîmes n’importe comment cet espèce d’escogriffe! Aucun sens des réalité celui-là!)

 

 

 

 

 

De l’exposition, il en ressort que Diderot était un fan de Robert. Or, lorsqu’on lit Oeuvres, Diderot nuance ses propos. Parfois, il adhère à l’esthétique du peintre, comme lorsqu’il décrit Le Port de Rome, orné de différents monuments d’architecture antique et moderne: “Ce morceau est très beau, il est plein de grandeur et de majesté” mais parfois…non, et n’hésite pas à le critiquer et à se moquer:

“Qu’ils sont lourds ces arbres, épais, négligés, inélégants, maussades, et d’un vert de vessie plus cru!” (p.706 de l’édition Robert Laffont) ou encore “Cet homme n’a pas, je crois, beaucoup d’imagination” (p.720)

“Il est fastueux, sa femme est une élégante et il faut faire vite, mais on perd son talent, et né pour être grand, on reste médiocre. Finissez, monsieur Robert; prenez l’habitude de finir monsieur Robert […]” (p.907)

Je ne suis pas connaisseuse des expos du Louvre, mais j’ai trouvé leur point de vue très manichéen et/ou réducteur…

Il aurait été de bon ton de citer à certains moments les louanges du philosophe et à d’autres, de nous faire part de ses expressions triviales et moqueuses…

On nous aurait menti???

D’autre part, la 2e expo a renforcé ce sentiment d’être prise pour un jambon: elle portait sur les Mythes fondateurs..Très rapidement, nous avons pu passer de quelques rares objets antiques, d’allusions à Hercule..à Dark Vador…Excusez-moi, mais le glissement m’a semblé un peu rapide…

louvre1

Enfin, vous en conviendrez, ça fait toujours bien dans les dîners mondains de demander:

“Que pensez-vous de l’esthétique des ruines d’Hubert Robert, très chère?”

Bref!

Epuisement avancé à 00h00!

fatigue

SAMEDI:

chaussuresJournée shopping dans le quartier des Halles. matthieuHombre craqua pour des chaussures, des Dr Marteens. Je crois que ça lui rappelle sa période lycée.
Il fait son beau avec, mais rapidement, il se rend compte qu’il ne va pas pouvoir marcher quelques heures de plus…
Une ampoule a fait son apparition! Finalement, ses anciennes chaussures ne sont pas si mal!

 

 

 

sushisRepas de midi sushis. 1er arrondissement. Constat: cool, j’ai mangé léger, du poisson cru et du riz blanc.

Mince, quelques pas après, arrêt tel un chien de chasse, truffe au vent devant une vitrine de petits gâteaux orientaux. “Maison Laouz”, tout est blanc et doré, pour ce guet-apens! Laouz130 secondes après, un thé à la menthe et “petit” assortiment de douceurs sont dégustés. il était complètement impossible de ne pas céder à la tentation!

Laouz2

Errance dans le Marais. Merveilleuses boutiques…Enfer et frustration. Je bave devant (notamment) la collection de chaussures ASH. Et puis, un sac à main aussi…Une étole ….Et puis…

Finalement, j’opte pour une robe un peu rétro…

Pour le soir, au pied levé, c’était Théâtre de Paris pour une pièce de théâtre, Maris et femmes, scénario de Woody Allen. Soirée très agréable, pièce très Woody! Quelle chance d’avoir toutes ces opportunités culturelles!

Marisetfemmes

Et à minuit….

fatigue

DIMANCHE:

garnier1

Notre sortie-phare: l’Opéra Garnier! 1ère fois de ma vie entière! J’ai complètement adhéré et adoré le lieu! Qu’un seul mot à dire: OUAAH! Un truc de malade, tellement c’est beau!

detailgarnier

Nous étions dans un petit cocon de velours rouge pour écouter jouer du Schumann. Piano et cordes, c’était magnifique…

garnier2

 

garnier3

J’aurais pu tout prendre en photo!

Puis, il fallait bien trouver un endroit pour aller manger après toutes ces émotions! Direction l’Alcazar, restaurant dans le 6e, qu’on n’imaginerait de la rue, une petite parenthèse protégée : Ambiance relaxante, petites bulles, alcôves en cuir pour déguster notre menu. Laiton, et végétation. Humour des serveurs.

alcazar1

alacazar2

J’avais choisi un céviche de bar, pamplemousse et pommes granny,

puis une salade de boeuf, chipotle, mesclun et légumes croquants

et enfin, un millefeuille, grillotines et vanille… A TOMBER

dessert

34e les 3 plats, le verre de vin et le café compris…Pour le cadre et la finesse des plats, c’est plus qu’un très bon rapport qualité-prix… Un moment de rêve, en continuité avec l’Opéra…

Le soir, à 23h59…..

fatigue

LUNDI:

GRRR, la SNCF a fait grève….Le côté positif est que maintenant, ils préviennent, nous avons eu droit à un gentil texto nous informant que nous n’aurons pas de train le mardi.. Plan B: Nous devons rentrer ce soir…

Du coup, rangement de l’appartement le matin. Et oui, par politesse pour la famille qui nous a prêté son logis, j’ai astiqué. C’est bien de rentrer chez soi, de savoir qu’une famille a vécu là pendant plusieurs jours, et de se dire qu’il n’y en a quasi aucune trace… Cela dit, dans n’importe quelle location tu fais quand même un chouia du ménage…

Rapide balade sur les Champs-Elysées. On n’est pas des grands fans de l’endroit.
champselisées

Repas de midi, “Au bistro”, 1er arrondissementhttp://www.aubistroparis.fr/ (On a mangé souvent, hein? Vous n’trouvez pas?)

bistroAmbiance très typique, parisienne. Nappes à carreaux rouges. Foie de veau, endives braisées, toilettes à la turque!!! ( 19.90e le plat, rapport qualité-prix un peu cher, même si c’était délicieux)

Les habitués sont là. Chacun raconte sa vie d’une voix forte. Il est possible d’écrire une pièce de théâtre ou un film tv, rien qu’en regardant vivre les protagonistes! La tenancière, le vin blanc, le jeune premier romantique qui vient de décrocher un contrat avec une maison de disques, le commerçant d’à côté, un livreur…des touristes tapis dans un coin attentifs à leurs mouvement.

-“Quoi??? Vous ne prenez pas d’café???

– Euh…non, nous sommes attendus au marché de Saint-Ouens, nous n’avons pas le temps…”

Regards éberlués. Pas d’café!

 

 

Après-midi aux marchés aux Puces de Saint-Ouens. 1ère fois que nous y mettions les pattes!

Lespuces Très peu de monde, on est lundi. Au départ, le lieu semble comme nous exclure, nous regarder d’un oeil bizarre et méfiant… Il faut avoir les codes, mais nous ne les avons pas encore. Heureusement, Anne-Sophie arrive et l’on s’immerge. Mais, ça, ça sera pour une autre histoire! Je vous raconte ça un peu plus tard! :)

Vite, maintenant, il faut partir, récupérer les valises et gagner la gare de Lyon! Après avoir parcouru les méandres du métro, nous nous engouffrons dans un wagon et prenons place.

Bien rentrés. Nous regardons nos enfants dormir paisiblement. Notre fille a senti notre présence, se réveille à moitié, et n’en croit pas ses yeux de nous voir au-dessus d’elle. Chacun dormait avec sa provision de “bonbons bisous” pour tenir pendant notre absence (ZOU, si tu m’entends, petit zèbre, tu nous dépannes bien! La Provision de bisous de Zou, Michel Gay )

zou1zou2

 

Mon poulet ouvre un oeil; “Maman, j’ai fait la liste de tous les panneaux qui existent!” et se replonge dans un profond sommeil.

La vraie vie a repris!

 

Julie Lab.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire