Les Mondes féeriques, de Disney sur glace

Bonjour!

Le week-end dernier, nous sommes allées voir en famille le spectacle des Mondes Féériques de Disney sur Glace à Toulouse! J’avais gagné des places grâce au blog C’est quoi ce bruit? et c’était là!

D29c_Eldorado_22.93x125

 

Autant vous dire que j’étais hystéri… très heureuse quand j’ai appris que j’allais emmener mes loulous voir un spectacle Disney. J’ai dû faire preuve de patience, comme eux, car les billets avaient été déposés au pied du sapin, et, depuis le 25 décembre, nous faisions le décompte des jours restants, au grand dam de mi hombre, qui, lui, fuirait plutôt ce genre de rassemblement!

 

images

Mickey, Minnie et leurs amis nous ont donc présenté 4 scénettes:

Toy Story

La Petite Sirène

Cars

La Reine des neiges

 

J’ai adoré voir la tête de mes enfants subjugués devant les figures des patineurs.

(“Et oui Françoise! Anna Jockovichova a effectué devant vous un triple axel, enchainé avec un double salto avant, tout en grâce et scintillement”)

Ils étaient ébahis devant “les jupes qui tournent”, les explosions, les dérapages, et la neige qui tombe toute seule!

“Barbie, elle sait trop bien faire danser les hommes”

disney-sur-glace-013-300x225

J’ai même versé ma larmichette devant Elsa qui chuta  (Oups la pauvre..Mieux vaut elle que moi car elle s’est vraiment ramassée) …enfin, je voulais dire, déclama “Libéréééééééeeeeee, délivrééééééeee”! J’ai été à la fois émue par ce moment intense du spectacle et par ce papa qui, derrière moi, chantait plus fort que sa petite fille! Oui, tout le monde vivait la scène pour de vrai. Parents, enfants et patineurs communiaient pour le clou du spectacle!

disney-sur-glace-les-mondes-feeriques-04

Par contre, j’aurais une demande à faire… (Disney, si tu m’entends..)… Voilà. Par pitié, arrêtez d’utiliser les parents comme des pompes à fric… Cela devient du harcèlement. Pouvoir s’enrichir sur la seconde de faiblesse du parent. Tout est là.

Nous avions briefé nos enfants avant d’entrer, en leur disant que nous aimerions qu’ils ne fassent pas de caprices, que tout serait fait pour qu’ils réclament. C’était au-delà de notre désespérance.. Dès l’instant où l’on a passé les portes d’entrée du Zénith, une barrière humaine nous a bloqués le passage (vrai de vrai) pour que nous soyons obligés de frôler les objets à vendre, produits dérivés, goodies… J’ai vu mes enfants se renfermer parce qu’ils auraient aimé pouvoir obtenir pêle-mêle une tasse Olaf, des bonbons, des baguettes scintillantes, une casquette Mickey, tout un tas de cochonneries en plastique qu’ils auraient délaissées le lendemain…Même harcèlement dans les gradins…

Pour les enfants, c’était THE sortie, l’opportunité d’aller voir quelque chose qu’on n’aurait jamais fait, et au lieu d’être totalement réjouis, une petite voix leur créait un manque.

“Au revoir les amis! N’oubliez pas que ce qui compte le plus ce sont les amis et votre famille qui seront toujours là quand vous en aurez besoin!”

… Mouais…

Julie Lab.

Merci au site www.disney-planet.fr et www.lavoixdunord.fr  à qui j’ai piqué des photos car les miennes ne rendaient absolument rien!

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire