La Daronne d’Hannelore Cayre, j’adore!

Daronne:

en argot: patron, patronne

   usuel: mère

C’est très certainement un cliché que de clamer haut et fort qu’en vacances, on a plus de temps pour lire… Oui, mais cette assertion est exacte, pour moi en tout cas!

Je suis partie 15 jours et durant ces 2 dernières semaines, j’ai pu dévorer 3 bouquins! Chose qui ne m’était pas arrivée depuis des lustres!

Par conséquent, je peux fièrement vous exposer mon méga coup de coeur littéraire de l’été 2018!

La Daronne d’Hannelore Cayre!

Je me découvre un plaisir incroyable à lire un polar!
En avez-vous déjà entendu parler?
Voici son synopsis:

“Alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e DPJ. – Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination. J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave.”

Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ? Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux. Et on devient la Daronne.

©2017 Éditions Métailié (P)2018 Audiolib
Le ton est donné! Avec un style incisif et un humour grinçant, l’auteur narre la vie de son personnage principal sans mâcher ses mots.

On suit l’évolution de Patience Portefeux, traductrice-interprète d’écoutes téléphoniques en langues arabes pour les enquêtes des stups, le passage de son statut de “veuve trimant nuit et jour, au bout du rouleau” à “patronne d’un gros trafic de drogue”.

Et cette transition se fait tout naturellement, en 2 pirouettes et quelques mensonges!
On partage avec elle des bribes de son enfance extra-ordinaire, et l’air de rien, on passe de l’autre côté de la barrière: dans son trafic, ses secrets et ses manigances!
Pour notre plus grand plaisir!
La Daronne, ce sont des paragraphes entiers de plaidoyers contre les dérapages de la Justice française, contre l’organisation d’une société qui se mord la queue! Ce sont des avis contre les Religions carrément politiquement incorrects. Le dealer de bas étage se fait tailler un short sans ménagement!
Et, au milieu de ce joyeux bordel, ce sont les Mères qui régentent leur monde!
Lors d’une interview d’Hannelore Cayre (avocate de métier), sur YouTube, j’ai pu entendre qu’elle disait qu’elle “aim[ait] écrire comme une journaliste par le biais de la fiction”. La Justice “est en faillite” et “un essai n’intéresse personne”. Par contre, les romans policiers….
Ainsi, nous lecteurs, par le biais de ce polar. nous infiltrons les réalités des milieux judiciaires, celui de la drogue et des trafics, celle de la police et de la “basse police”. Nous nous informons.

photo: http://www.lepoint.fr/ OMG! Vous avez vu? C’est elle qui pose sur la 1ère de couv’ de son bouquin!!

Nous nous attachons complètement aux personnages de La Daronne.

Patience Portefeux porte bien son nom. Telle une fourmi travailleuse, elle oeuvre dans l’ombre des flics, avec son métier de traductrice. Patience…Elle traduit nuit et jour. Elle est en première ligne dans les arrestations, dans les accusations. Elle bosse et bossera pour faire avancer les enquêtes de la flicaille, sans relâche. Même à la maison, elle trime, et elle fait son trafic petit bout par petit bout, sac après sac!

Portefeux dites-vous en nom de famille? Notre protagoniste aime les feux d’artifices, les explosions de couleurs, la gloire d’un passé figé beaucoup plus rose que sa vie actuelle. Ou alors serait-ce le symbole d’un vie qui ne s’épanouira qu’à la fin?

Le monde est loin d’être manichéen; pas de personnages surrannés dans cette histoire. Cette fameuse Daronne, elle trafique, mais pas pour ses plaisirs personnels… Elle paye l’EPHAD de sa mère et veut assurer un avenir à ses filles. Ce dealer fait le beau en Porsche Cayenne, mais devient pataud et lourdaud dans une piscine. Ce flic n’est pas si droit qu’il en a l’air…
Je ne vous raconterai pas plus l’histoire pour vous laisser le loisir de déguster chaque mot, chaque phrase de La Daronne.

Et vous savez ce qui m’a fait aimer encore un peu plus ce roman policier? C’est le fait que je l’ai écouté par le biais d’Audible, vous savez le site qui vous propose des livres audio?!

Etant donné que c’est une narration à la première personne, la voix qui raconte (Celle d’Isabelle Botton en fait) devient celle de Patience Hortefeux! Elles ne font plus qu’une et nous lecteurs, nous nous trouvons plongés au coeur même des confessions de la Daronne, de ses petits secrets familiaux qu’elle égrenne au gré de la fiction et de ses plans!
En plus, entre chaque chapitre, une sorte de jingle met l’ambiance. Quelque chose d’à la fois de rythmé, de sombre et de joyeux, comme le style d’écriture de l’auteur. Et puis… cela créé une sorte de suspens… Nous n ‘avons qu’une hâte, c’est passer à la suite….

(Vidéo YouTube: BePolarTV)

En conclusion, je vous conseille absolument de découvrir ce roman! Le plus vite possible! lol C’est un véritable bonbon que l’on savoure, un plaisir à écouter. Vous vous surprendrez certainement à lâcher un petit rire nerveux, synonyme d’un “toucher-couler” des vérités.

Certainement aussi, n’aurez-vous qu’une hâte, celle de retrouver vos écouteurs pour continuer l’histoire…. Pour ma part, j’avais même mon téléphone dans la poche pendant mon repassage!

Hey! J’ai même un scoop de dernière minute! 2 jours avant la publication de cet article, j’apprends que….

A la rentrée démarre le tournage de l’adaptation du bouquin en film, avec Isabelle Huppert dans le rôle principal! Je croise les doigts pour que le film soit aussi politiquement incorrect que sa version littéraire! D’ici quelques mois, serons-nous tous au cinéma?!

Ce livre a remporté les prix suivants: Prix Le Point du polar européen 2017, Grand Prix de littérature policière 2017, Prix des lecteurs du festival de polar de Villeneuve-les-Avignon, Palmarès Lire des vingt meilleurs livres de l’année 2017.

Connaissez-vous ce bouquin sorti en 2017? Qu’avez-vous lu dernièrement? Un titre à me conseiller?

Julie Lab.

Article sponsorisé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 comments

    • Julie Lab says:

      Oui, je crois que c’est la limite d’internet… le temps passé devant les écrans empêche de faire autre chose..pour moi la 1ère…
      Ce bouquin est juste génial. A lire absolument!

  1. Beaute-s says:

    Coucou ma Julie!
    Quelle verve, quel rythme, quel style! Décidément, tu as attisé ma curiosité et l’envie de dévorer ce bouquin me démange monstrueusement.
    Merci pour cette revue et qui sait, nous nous retrouverons peut-être au cinéma pour voir l’adaptation de ce roman!
    Mille bisous
    Valérie

    • Julie Lab says:

      Coucou Val!
      C’est un plaisir pour moi que de partager avec vous ce coup de coeur! J’ai a-do-ré son écoute. Le style d’Hannelore Cayre me plait tellement: elle ne mâche pas ses mots. Cela fait tellement de bien de lire quelqu’un qui rentre dans le lard de toute une société!
      Je suis sûre que ce bouquin te plairait!
      des bisous!

    • Julie Lab says:

      Coucou!
      c’est un plaisir! Je conseille cette lecture à tout le monde tellement il m’a plu!
      Si tu as l’occas’ de l’avoir entre les mains, fonce! ;)
      bisous!

  2. desptitsbonheursdefilles says:

    hello, tu m’as donné envie avec ce livre
    je suis une dingue de bouquins (surtout les thrillers) et je lis tout au long de l’année
    par contre je suis de la vieille ecole et je préfère les vrais livres, tourner les pages, revenir en arrière,…

    je me note celui ci pour allonger ma pile
    belle journée

    • Julie Lab says:

      Coucou!
      Vas-y fonce pour celui-ci! Le style d’écriture est vraiment génial! (Moi, je n’arrive plus à lire autant qu’avant..manque de temps affreux!)

      Des bisous!

  3. Natieak says:

    Coucou
    Pour moi aussi, les vacances me permettent de lire beaucoup. J’ai dévalisé ma médiathèque ( et adoré Franck Thilliez !) Dans l’ensemble, j’ai fait de bons choix sauf le dernier que j’ai vraiment beaucoup de mal à finir ( Lumière noire de Lisa Gardner) .Comme le tien est sorti l’an dernier, je vais regarder si il est présent à ma médiathèque.
    Bon dimanche

Laisser un commentaire