Ces cercueils écolos qui ne laissent pas de marbre…

Le lendemain même du jour ou j’explique à des amis ma peur de vieillir (uiui c’est déjà fait je sais ) et surtout ma peur de mourir , jte pond un article sur les cercueils écolos.. Jkiff la life avec le sujet qui tue (haha que je suis drôle je m’épate moi même et j ai pas encore pris ma bière… )

Jte passe le laïus : A quoi ça sert tout ça pour finir dans une boite et sans laisser de traces etc etc, j’ai pas envie de te déprimer encore plus que la météo. (Est-ce possible d’ailleurs de faire pire)

On va passer direct à la mise en boite. 

D’un avis qui me concerne, je préférerai finir en fumée, et ne pas être une charge à ceux qui me survivront,  n’être qu’une pierre qu’on va oublier au bout de quelques années, prenant la poussière et les chiures de pigeons. (ha hem) . Tip top  vazy que jt’embrouille :  cuisson basse tempiote histoire de pas trop consommer pour la cuisson (mais que je suis comique didiou )

Jte donne donc quelques alternatives plus écolo, histoire de finir en beauté.  

Les différents cercueils :

Savais-tu que les cercueils actuels , classiques, sont fait généralement en bois exotique? Ce ne sont pas des boites ikeas, mais bien précieuses (tu m’étonne vu le tarif) et cela génère un marché tel que la production fait abattre environs 90 000 m3 d’arbres chaque année…

Alors des gens ont décidé que ça suffisait, et qu’il fallait trouver des alternatives :

Cercueils en cartons : bien que cela choque certaines personnes, c’est le plus écolos de tous : recyclé, sans solvant, bio dégradable.. un peu comme la personne qui est dedans. On peut le personnaliser, le peindre (avec des encres écolos évidemment), le faire matelasser avec des fibres naturelles non traitées…. Et en prime il n’est pas cher comparés à ses semblables en bois (moitié moins quand même) . L’avantage aussi c’est qu’on peux décliner son look à l’infini et selon ses propres souhaits. Je dois dire que j’aime bien ce dernier clin d’œil avant de n’être vivant plus que dans les mémoires.

Cercueils en bois certifiés, sans traitement chimique polluant, dont même les poignées sont en bois.  il dépend d’un label obligeant à ce que son bois provienne de forets gérées durablement. Et évidement le capitonnage va dans le même sens, il doit être écolo et biodégradable.

Sur les deux cercueil pendant la crémation : 40 minutes pour le carton contre 2 h pour celui en bois (ding ! )

Après il y a la resomation : procédé que je ne connaissais pas, mais qui me donne un peu plus de mal que la crémation : elle consiste à faire bouillir le corps dans un mélange de potasse et d’eau après avoir mis le corps du défunt dans un cercueil en soie…Au bout de deux heures il ne reste plus que de la poudre blanche. Plus écolo que la crémation.. J’ai plus de mal avec cette idée de finir dans une marmite.

Bain d’azote liquide : on  congèle le corps, le passe sur une table vibrante et il fini en petites particules.

Comme je te disais, perso je ne vois pas d’autres alternatives pour ma personne que d’être réduite en cendres… Jusque là j’avais l’idée qu’on aille m’éparpiller dans les montagnes , mais depuis, d’autres idées me semblent plus symboliques :

Eparpillé dans l’espace : un ballon rempli d’hélium largue les cendres dans l’espace… Les petites poussières finissent en orbite ou – va savoir – voyageront un peu partout dans l’espace… Comme j’ai toujours été un peu dans la lune, jme dis pourquoi pas ;)

Les australiens et les allemands mettent les cendres dans une urne biodégradable, et le défunt fini en compost au pieds des arbres (un ptit retour à la vie d’une certaine facon).

En Inde le corps est déjà prépare au compost et on plante un arbre avec les cendres à ses pieds. un petit bouchon avec le nom du disparu sera maintenu au pied de cet arbre .

Aux Usa on peut mélanger les cendres à du béton destiné a créer les récifs artificiels.

On est mort de rire la non? 

source principale : www.20minutes.fr

Crédit photos www.creativecoffins.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments

  1. mamangeek says:

    Intéressant tout ça !!!
    Pour la crémation je me dis que si par malheur tu es victime de catalepsie t’as le temps de sentir que ça chauffe mais t’es coincée. (ouais j’ai des peurs comme ça… Moi morte je veux une injection pour s’assurer que cramée ou enterrée je risque pas de me réveiller!)
    J’aime bien le coup de l’azote liquide et de la vibration ;)
    Sinon encore une fois la tradition de l’Inde me fascine. j’aime beaucoup cette idée d’aider un autre organisme vivant à grandir ! :) « Une fois morte, j’adopterai un arbre » en somme :)

  2. Olivia DarkMaman says:

    Je n’ai jamais compris pourquoi on « devait » payé aussi cher un cercueil … En plus d’être en deuil d’un proche, tu es en deuil de ton argent.
    En plus avec tout ce qu’on mange qui est bourré de conservateur et bien … nos cadavres se conservent ! Ils mettent deux fois plus de temps à se décomposer et ça devient un problème. Bref je m’égare !
    Je n’ai pas réellement réfléchit à la question, mais déjà je paierais avant ma mort ce que je souhaite afin que ce ne soit pas à la charge de mes enfants et je ne compte pas vendre un rein pour pourrir dans du chêne massif ! L’idée du carton est pas mal, quoique l’idée de l’ arbre, j’aime bien !

  3. laetibidule says:

    je viens d’apprendre pleins de choses, merci !!!
    Moi, depuis que je pense à ma mort, je me dis que j’aimerais bien être enterré au pied d’un arbre mais sans cercueil , le cycle de la vie et toussa !!!
    Du coup, j’aime bien l’idée des cercueil en carton , ainsi que l’idée de l’urne biodégradable !!!

  4. Gaïa et ses Bulles de Vie says:

    J’ai toujours été contre l’idée de faire payer si cher un deuil… On est pas mal dans la famille à vouloir finir plutôt en cendres, et l’idée de l’arbre est merveilleusement symbolique !
    Tu savais qu’à la Réunion, il était de coutume à une lointaine époque d’enterrer son mort sans cercueil et de planter un jeune rosier dessus ? J’aime cette idée d’avoir « l’âme » de quelqu’un « renaissant » dans une plante…

  5. Cocoon says:

    mais même pour la crémation un cercueil est nécessaire

    sinon j aime bien l idée pour les arbres en effet ^^c est symbolique et tres poetique en soi

  6. thebookofmum says:

    Mon homme veut finir en récif. Il m’en parle souvent. Enfin quand on parle de ça, donc rarement ^^
    Perso, je veux bien faire comme les Australiens et les Allemands.

  7. Hilario E. Barton says:

    Mourir écolo, ça semble une idée bizarre, pourtant de nombreuses formes de funérailles écologiques se développent à travers le monde. Ce n’est pourtant pas si étonnant dans le fond : les cimetières sont très consommateurs d’espace (et peuvent être des sources de contamination avec les plombages et autres éléments toxiques présents dans les corps et les cercueils), quant à la crémation, elle émet des gaz à effet de serre comme toute forme de combustion.

  8. Rick Russell says:

    Plus question d’abattre un arbre pour enterrer le corps du défunt. Il s’agit là de préserver l’environnement. Le brevet des cercueils écologiques fut déposer le 12 mai 1998, 10 ans plus tard, les premiers cercueils écolo sont commercialisés. Ces nouveaux cercueils « verts » existent en carton. Livrés à plat, prêt à plier, ils affichent des performances énergétiques bien meilleures que leurs ancêtres. Ils ne produiraient que 15 % des émanations d’une « bière » traditionnelle lors de la crémation. Dans le cas où il est enterré sous terre, le cercueil écologique s’écroule rapidement sous le poids de la terre, et la décomposition est hâtée. Une année suffit pour que le tout soit entièrement désagrégé.

Et si tu me laissais un petit commentaire?